LES AUTEURS

 

Yvette Dutartre. Docteur en physico-chimie,
Yvette Dutartre a consacré une grande partie de
sa carrière à la recherche (phytopharmacie, textile, environnement et sécurité industrielle…) pour le compte d'une multinationale française. Depuis sa cessation d’activité (et jusqu’à la déclaration de sa leucémie), elle mettait ses compétences au service de petites, moyennes, voire grandes entreprises par l'intermédiaire de l'Office technique d'études et de coopération internationale (Oteci).

Joëlle Kerl. Expert en santé publique et communautaire et en développement rural dans les "régions chaudes", Joëlle Kert préside par ailleurs l’association Femmes Vivantes, qui travaille en direction des femmes et des enfants
en Afrique, et l'association Marta Kerl, qui accompagne des personnes âgées, handicapées et malades.

L'OUVRAGE

 

Lyon, octobre 2014. Yvette Dutartre, 68 ans, apprend qu’elle est atteinte d’une leucémie aiguë myéloblastique. Commence alors, pour elle, une odyssée solitaire et radicale. Que se passe-t-il dans la tête de celui ou de celle pour qui, désormais, rien ne sera plus comme avant ; pour qui, demain, tout peut s’arrêter ? Si Yvette Dutartre doit être condamnée, ce sera à se soigner. Elle consigne par écrit son quotidien hospitalier sans dissimuler ses moments d’espoir et de désespoir. C’est une façon de lutter, de se battre, de ne pas laisser la maladie prendre le dessus. De nombreux patients se promettent de tenir un tel journal, note le docteur Thomas dans sa postface, très peu mènent le projet à son terme, rattrapés par la fatigue ou tout simplement vaincus par le temps. Il faut une dose certaine de Rage de vivre, l’expression vient de Mezz Mezzrow, pour entreprendre ce combat décisif tout en trouvant l’énergie de s’astreindre à un travail littéraire car Tête à moelle en est un. Au-delà du témoignage inhérent au genre, l’écriture devient pour Yvette Dutartre un champ d’expression à part entière, un projet porteur, reconstructeur.

Écrit à quatre mains, Tête à moelle est d’abord le journal intime d’une scientifique. Docteur en physico-chimie, Yvette Dutartre comprend parfaitement ce qui lui arrive et si elle n’exclue pas la cause « professionnelle » de sa maladie, elle n’est pas là pour dresser un plaidoyer à l’encontre du passé. Elle prend sa leucémie comme un nouveau défi à relever, une bête à apprivoiser.
Une nouvelle raison de vivre.

Marc Mangin

 

Edition

SIPAYAT est une plateforme de professionnels de l’écriture, de la mise en pages et de l’édition.

Littérature

SIPAYAT publie de la littérature générale et, en particulier, de la littérature de voyage et des récits.

Essais

SIPAYAT publie des essais dans les domaines des sciences sociales et humaines.

Formation

SIPAYAT organise des formations (individuelles ou en groupes) pour vous aider à développer votre écriture.